Piscine Idéale
Pourquoi et comment mettre sa piscine en hivernage ?

Quand et comment mettre sa piscine en hivernage ?

Pourquoi et comment mettre sa piscine en hivernage ?

À la fin de l'été, les températures baissent et la perspective d'une baignade devient de plus en plus improbable. Il faut alors songer à mettre sa piscine en hivernage pour préserver l'eau de piscine et les installations. Cependant, il est nécessaire de respecter certaines bonnes pratiques afin de ne pas compliquer, voire même compromettre, sa bonne remise en service pour le printemps suivant. Ces précautions passent notamment par le fait de ne pas hiverner sa piscine trop tôt, de conserver les revêtements en bon état et d'opter pour un hivernage soit passif, soit actif, les deux options offrant un certain nombre d'avantages mais aussi d'inconvénients.

Pourquoi est-il important d'hiverner sa piscine ?

L'hivernage a pour vocation de protéger le matériel et le bassin tout en préservant la qualité de l'eau : à l'approche de l'hiver, des températures trop basses et les intempéries peuvent s'accompagner d'une formation de gel et occasionner de gros dégâts sur l'installation. Que votre piscine soit enterrée, hors-sol ou tubulaire, cette opération est incontournable si vous voulez que votre piscine ait la plus grande durée de vie. Elle implique plusieurs étapes précises selon le type d'hivernage choisi. Cela passe toujours par la pose d'une bâche d'hivernage mais jamais par le fait de vider l'eau de sa piscine. D'ailleurs, vider entièrement une piscine engendre souvent des dégâts sur le liner, lequel doit rester immergé, et sur la structure même du bassin dont l'espérance de vie est prolongée grâce à la force exercée par l'eau. Dans le cas d'un hivernage passif, il sera cependant conseillé de baisser légèrement le niveau (en général d'environ 10%) pour plusieurs raisons qui seront détaillées plus tard.

Quand est-il préférable d'hiverner sa piscine ?

On convient généralement que l'hivernage d'une piscine peut débuter lorsque la température de l'eau descend constamment sous la barre des 12°C : c'est à cette température que les bactéries, algues et micro-organismes cessent de se développer. Il est donc primordial de ne pas entamer son hivernage trop tôt, car le cas échéant, germes et microbes proliféreraient. Inversement, il ne faut pas attendre trop longtemps car, bien que l'eau conserve plus longuement sa qualité, le gel peut être dévastateur. On conseille donc en général d'entamer l'hivernage en automne, lorsque la température extérieure oscille entre 12 et 15°C. Cependant avec le réchauffement climatique et les températures estivales qui se prolongent parfois jusqu'en octobre, le bon moment pour mettre votre piscine en hivernage peut énormément varier d'une année à l'autre et d'une région à l'autre. Surveillez donc la température extérieure et de l'eau avant de sortir votre bâche d'hivernage pour de bon.

Avantages et inconvénients de l'hivernage passif

Appelé également hivernage complet, l'hivernage passif consiste en l'arrêt total du fonctionnement de la piscine et des équipements. Afin de protéger la piscine des intempéries et des débris, on la recouvre d'une bâche et l'ensemble de l'appareillage est soigneusement mis en sommeil. Ce type d'hivernage convient généralement aux régions froides où le gel sévit et a pour avantage de ne nécessiter quasiment aucun entretien durant l'hiver et de ne consommer aucune énergie. On choisit aussi en général ce type d'hivernage pour les piscines hors-sol et tubulaires. En revanche, sa mise en place est plus longue et comporte des étapes à bien respecter pour éviter toute mauvaise surprise à la reprise. Il faudra d'abord nettoyer le bassin à fond puis le vider d'environ 10% pour faire passer le niveau en-dessous des buses de refoulement et compenser l'augmentation de volume provoquée par le gel. De plus, l'apport d'eau nouvelle à la reprise aidera à retrouver plus vite une bonne qualité d'eau. Vous pouvez aussi ajouter des flotteurs d'hivernage de piscine afin de compenser l'effet du gel. Il faudra ensuite enlever tous les appareils de filtration, les détartrer et les mettre à l'abri puis isoler la piscine en fermant les valves ou en utilisant un bouchon spécial hivernage. Enfin, il faudra traiter l'eau pour éviter la formation de bactéries durant l'hiver et recouvrir la piscine avec une bâche d'hivernage adaptée, comme celles de la marque Intex.

Attention aussi à ne pas confondre une bâche d'hivernage avec les simples bâches à bulle servant à maintenir la piscine au chaud durant la nuit. Plusieurs marques comme Intex ou HTH proposent des kits d'hivernage pour piscine qui contiennent tous les produits nécessaire à la mise en hivernage passif. Cette solution d'hivernage est aussi moins esthétique et cela prendra logiquement plus de temps pour remettre la piscine en activité.

Avantages et inconvénients de l'hivernage actif

L'hivernage actif nécessite de continuer à faire fonctionner la filtration de sa piscine deux à trois heures par jour durant tout l'hiver : cela permet de maintenir les équipements en état de marche et l'eau en mouvement. La qualité de l'eau s'en trouve alors préservée et la pompe est prémunie contre un éventuel grippage en l'absence d'activité. Cette solution est la plus simple et esthétique, puisqu'elle ne nécessite pas de bâche et vous continuez de profiter de la vue d'une jolie piscine à l'eau turquoise. Bien qu'elle convienne à des régions plus chaudes, il est tout de même fortement recommandé d'installer un coffret hors-gel pour éviter des dommages potentiellement irréparables. Contrairement à l'hivernage passif, il vous faudra continuer à vérifier la qualité et le pH de l'eau tout l'hiver, et la traiter si nécessaire. Enfin, attention à la consommation électrique qui, même si moins haute qu'en été, sera bien plus importante qu'en optant pour un hivernage passif. Comme l'hivernage passif, cette solution peut s'appliquer aux piscines enterrées, hors-sol ou tubulaires mais on la réserve en général aux piscines enterrées, l'aspect esthétique ayant moins d'importance pour les autres types de piscine.

D'autres articles sur la piscine idéale :

Comment choisir une piscine coque semi-enterrée ?

Pendant longtemps, avoir une piscine dans son jardin était synonyme de luxe ou de richesse. Aujourd'hui, avec la...

Eau de piscine trouble : quelles sont les causes et les solutions ?

Quand les beaux jours reviennent et que la chaleur s'installe, rien de plus agréable que de débâcher la piscine ou...

Quels sont les avantages d'un abri de piscine ?

Une piscine creusée est souvent la pièce centrale d'un jardin pour les chanceux qui peuvent en profiter. Et si...

Pourquoi doit-on équiper sa piscine d'un skimmer ?

Que vous possédiez une piscine enterrée, semi-enterrée ou hors-sol, la première chose à faire après la...